La brochure peut-elle résister à internet ?

Les professionnels sont unanimes pour signaler que la brochure n’est plus aujourd’hui un outil de vente mais un outil qui permet de déployer une stratégie de communication dans le but de renforcer l’attractivité des produits par leur présence au sein des foyers.

Une problématique se pose alors sur le type de clientèle visée par ce déploiement. En effet ce support de communication s’adresse à une tranche de la population qui n’est plus toute jeune. Dès lors les entreprises avec la brochure manquent de s’adresser à d’autres clients.

Le digital ou plus précisément la diffusion d’une brochure sur un site internet serait un moyen de diffuser son contenu à plus grande échelle, d’offrir au offre de voyage présent dans ce support une plus grande visibilité et la possibilité alors de toucher d’autres tranches de la population beaucoup plus jeune. Pourquoi résister, Le support papier et le digital peuvent et doivent coexister.

Un format numérique permet également une meilleure actualisation des informations. Dès sa distribution la brochure physique peut devenir obsolète.

Raisonnement personnel : Au final le digital doit être vu comme un moyen d’optimiser et personnaliser la brochure. En effet par la création d’un contenu digital de cette même brochure, les groupe serait alors capable d’analyser le temps que passe chaque visiteur sur une des pages de voyage pour ainsi connaitre quel sont les offres les plus attractive, qui séduisent le plus, qui font rêver l’internaute et qui lui font songer à l’achat. D’autres indicateurs comme le taux de consultation, le taux d’hésitation, le taux de clic permettrait ainsi de proposer un contenu physique de plus grande qualité encore. Cette analyse portée sur un contenu digital viendrait renforcer l’optimisation et la personnalisation de la formule papier.

Connaitre ou et par quoi est susciter l’intérêt de l’éventuel voyageur lors de sa lecture.
On peut même imaginer une analyse personnalisée pour chaque lecteur de la brochure en format digital pour concevoir ainsi un contenu papier propre à chacun. Considérer le fait que tel personne d’après les données récolté en ligne, passe beaucoup de sa lecture sur la partie les voyages en Asie pour lui pousser un contenu physique sur mesure centré sur l’Asie avec davantage d’information qui donnerait encore plus envie de concrétiser l’achat de ce voyage

Il faut faire naitre une interdépendance entre les deux supports. L’existence et l’usage de l’un permet de développement et le perfectionnement de l’autre.

Pour conclure et d’un pont de vue personnel le format papier et digital ne sont pas des ennemies. Il ne faut pas parler de face à face. La question est comment la brochure peut-elle être améliorée grâce à internet. Une diffusion plus grande, des informations de navigation non récoltables autrement dans les foyers et qui offre la possibilité aux professionnels du secteur d’entrer dans une phase de personnalisation du support papier grâce à l’UX et la data et par conséquent offrir davantage de rêve à un plus grand nombre de client au profit d’une meilleur rentabilité. Cette personnalisation favorise également la fidélisation des voyageurs à une entreprise de tourisme dans un marché de plus en plus concurrentiel.